Les impressions d’après-course du champion 2017 d’Altitude Nahouri

« L’épreuve de la montée du Pic est très difficile. On termine à 4 pattes. C’est très raide. Quand je suis venu en 2015 pour la première fois j’avais juré ne plus revenir mais après je me suis dit que c’est plus belle épreuve du continent et qu’il y avait un défi à relever. En 2016 je n’étais pas en forme, j’ai préféré ne pas venir.

2017, je me suis bien préparé en allant en zone de montagne au Togo m’entraîner si bien qu’arrivé à Po j’avais en confiance. J’ai escaladé le pic sans une seule seconde de pause. Je tenais à ne pas me faire devancer au pic par l éthiopien et quand j’ai vu qu’il a tenté une échappée tôt aux premiers 5 km je savais qu’il était une belle proie. Il faut dire qu’il y avait aussi une solidarité entre athlètes de l’Afrique de l’Ouest et cela m’a aidé .Mon ambition, c’est de battre le record du Marocain Khalil Lablaq qui détient jusque-là le meilleur record »

About admin

Check Also

Altitude Nahouri 2020 : le Marocain Khalid Lablaq premier au sommet du pic

L’édition 2020 de « Altitude Nahouri « , courue le samedi 19 décembre 2020 à Pô a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *