Altitude Nahouri 2020 : le Marocain Khalid Lablaq premier au sommet du pic

L’édition 2020 de « Altitude Nahouri « , courue le samedi 19 décembre 2020 à Pô a vu la victoire de Khalid Lablaq. Le Marocain a bouclé les 21 kilomètres et gravi le pic, le tout en 1h 18′ 42 ». Ainsi, il empoche la somme coquette somme de 700 000 F CFA.

Reportée à plus de trois reprises, la 12e édition de « Altitude Nahouri  » a finalement eu lieu ce samedi 19 décembre 2020 à Pô. Malgré le contexte particulier dans lequel l’édition s’est déroulée, toutes les promesses ont été tenues. Au top de départ donné par le ministre des Sports et des Loisirs Daouda Azoupiou, représentant le président du Faso, 255 athlètes venus du Burkina, du Togo et du Maroc ont pris d’assaut la ville de Pô en direction du pic du Nahouri. Ainsi, il fallait courir sur une distance de 21 km dans la ville suivi de la montée sur le pic de 447 m de haut. À l’issue des 5 premier kilomètres, le marocain Lablaq Khalid se détache de la masse. Il sera suivi par le Togolais Moïpah Kombaté et du Burkinabè Inoussa Simporé. Lablaq Khalid tiendra la tête jusqu’au pied du pic. Il atteint le sommet en 1h 18’42 », laissant la bataille entre le togolais et le burkinabè. C’est finalement au niveau de la montée que Inoussa Simporé arrive à doubler son adversaire et le devance de 3′ 24″. Du côté des femmes, Brigitte Zané prend la 1re place et laisse la 2e à Mariétou Niessen. Celles-ci empochent respectivement les sommes de 100 000 et 50 000F CFA. Des prix spéciaux ont été décernés aux athlètes de la localité et Samuel Balergabou remporte le prix du premier athlète local qui est de 50 000 F CFA.

Lablaq, une fierté

« C’est une fierté pour moi de remporter pour une deuxième fois ce prix. Je rends grâce à Dieu pour tous ses bienfaits. Je suis vraiment heureux»,  déclare le vainqueur Lablaq Khalid. Quant au 2e au classement général et 1er burkinabè, Inoussa Simporé, l’objectif est également atteint. « J’ai compris qu’il fallait juste avoir le courage. Dès les 10 premiers kilomètres, j’ai su que je pouvais faire quelque chose mais le premier était déjà parti. Je dirai donc qu’il a gagné par expérience.  L’objectif est atteint parce que je voulais tout simplement avoir le podium et voici que je suis venu en 2e position. Lablaq est un athlète qui a une grande expérience. Il nous reste à travailler pour les éditions à venir», a-t-il laissé entendre. Pour le promoteur Ouézen Louis Oulon, l’événement s’est très bien déroulé et les mesures barrières ont été respectées. « La Covid-19 a amené la 12e édition qui était initialement prévue pour le mois de juin à être reportée plus de trois fois. Finalement nous nous sommes dit que cette maladie est là. Il suffit seulement de s’entourer de précautions. Tous les athlètes qui sont venus de l’extérieur ont été soumis à un test Covid-19. Les togolais qui ont essayé de passer en venant à l’embarquement ont été refoulés, renvoyés à l’hôpital pour le test et acceptés après les tests. Donc c’est pour dire que tous les athlètes ont eu droit à un contrôle médical », a-t-il noté.

                 Les autorités présentes avec le ministre Azoupiou et le promoteur Ouézen Louis Oulon

Quant au ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou, c’est une joie de prendre part à cette 12e édition qui a tenu toutes ses promesses. « On ne savait pas si ça allait pouvoir se tenir ou pas. Et Dieu merci la 12e édition a pu tenir ses promesses. C’est la joie pour moi de voir toujours ces athlètes qui viennent non seulement de l’intérieur mais aussi de l’extérieur pour participer à cette compétition qui prend de l’ampleur. Une compétition qui devient pratiquement donc internationale. Chaque année nous avons plus 300 athlètes qui participent. Cela s’est bien passé cette année avec ce marocain qui gagne une fois de plus. Lui qui n’est pas à sa première édition. Nous avons aussi 9 autres champions qui ont été retenus pour recevoir des prix », a -t-il confié.

Initiative saluée

L’initiative de Ouézen Louis Oulon et ses partenaires est de son avis à saluer à sa juste valeur. Le premier responsable du département des sports et des loisirs tout en saluant l’engagement et la combativité des athlètes a donc félicité les organisateurs pour le pari  tenu. « Quand on regarde ces kilomètres et pour monter sur le pic qui fait 447 m de haut, je pense que ce n’est pas du tout facile. je m’en voudrais de ne pas saluer l’engagement du promoteur qui par la régularité donc de Altitude Nahouri montre que la  compétition atteint son niveau de maturité et fait la fierté de notre pays. En tant que ministre des sports,  je voudrais donc saluer cette initiative qui ne fait que promouvoir le sport dans son ensemble. » a avoué le ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou.

Par Théophile BAYALA (www.letalon.net)

About admin

Check Also

Altitude Nahouri 2020: environ 400 athlètes attendus le 19 décembre à Po

Le comité d’organisation de l’altitude Nahouri a animé un point de presse ce mardi 1er …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *