Altitude Nahouri 2018: le Kényan Shadrack Kipkogey roi au sommet du Pic

Altitude Nahouri a 10 ans. Un anniversaire qui a souri au Kényan Shadrack Kipkogey ce samedi 23 juin 2018 à Pô. Il a remporté ce marathon suivi de l’ascension du Pic Nahouri en 1h18’06 ». Il s’adjuge de l’enveloppe d’un million de F. CFA. Shadrack Kipkogey est suivi sur le podium par le Marocain Belkorchi Taher (1h19’00 ») et le Togolais Moïpah Kombaté (1h21’40 »).

Le Kényan Shadrack Kipkogey n’a pas eu d’égal au 10e anniversaire de Altitude Nahouri. C’est lui l’heureux vainqueur, de la 10e édition, qui s’est imposé en 1h18’06 ». Il succède ainsi au Togolais Moïpah Kombaté, 3e sur le podium de 2018, qui a franchi la ligne du pic en 1h21’40 ». La 2e place du podium revient au Marocain Belkorchi Taher en 1h19’00 ».

Bien inconnu avant son sacre, le Kényan Shadrack Kipkogey et les plus de 260 athlètes ont bénéficié de la clémence du temps. Mais la course n’a pas tardé à se décanter. Juste le temps de quitter la ville de Pô et trois hommes se détachent du lot et se dirigent vers le pic. Il s’agit dans l’ordre de Shadrack Kipkogey, de Belkorchi Taher et de Moïpah Kombaté.

Déjà à l’Académie militaire Georges Namoino, la distance se creuse entre les deux hommes de tête et leur 3e poursuivant. Devant la lutte est acharnée entre le Kényan et le Marocain. Ils se suivent de mano-à-mano jusqu’au virage vers le pic.

Le changement de n’a rien changer dans la physionnomie de la course. Le Marocain Belkorchi Taher continue de regarder la nuque du Kényan Shadrack Kipkogey  jusqu’au pied du pic. Il parvient d’ailleurs au sommet sans difficulté en franchissant la ligne d’arrivée située à 447m de hauteur. Derrière, le Marocain tout comme le Togolais, chacun a tout fait pour conserver son rang.

Le premier des Burkinabè, Yacouba Cissé, est venu à la 11e position. La seule fille de la compétition à se hisser au sommet est rentrée hors délai. Elle nous vient de la Lagune Ebriée et se nomme Linda Soeuni.

Altitude Nahouri, 10 ans de sacrifice!

Le promoteur Ouézzin Louis Oulon s’est dit satisfait du déroulement et du niveau de la compétition. « C’est un pari tenu durant 10 ans » dit-il « nous sommes reconnaisant à tous ceux qui ont confiance à nous durant ces 10 ans d’aventure, souvent nous voulons arrêter mais il y a une jeunesse derrière qui nous pousse et donc il faut poursuivre mais à force de pousser on va finir par tomber par manque de souffle »poursuit-il. Allors que pour lui, Altitude nahouri est une identité qu’il faut preserver et défendre car au delà du Nahouri c’est le Burkina tout entier qui gagne. Et pour lui cette 10e anniversaie est également  l’occasion de faire une retrospective de la décennie et donner la suite à tenir car le budget de l’évènement est  lourd à supporter par un individu du moment où les  sponsors ne se bouscoulent pas.

L’espoir

Heureusement le promoteur pourra compter sur un soutien de taille, celui du ministère de tutelle, le département de des Sports et des Loisirs. L’annonce a été faite par le ministre Daouda Azoupiou lui même. « Le ministère des Sports et des loisirs sera attentif à Altitude nahouri pour davantage lui assurer  son lustre qu’il mérite et améliorer son soutien afin que la 11e édition soit mieux organisée » a laissé ententre le ministre Azoupiou d’ailleurs natif de la province.

Le premier au classement le Kényan Shadrack Kipkogey rentrera chez lui avec la somme d’un million de FCFA. Son dauphin le Marocain  Belkorchi Taher lui empoche 50 000 FCFA contre 250 pour le Togolais classé 3e. Tous les dix premiers au classement ont été primés et recevront leurs prix lors d’une cérémonie de remise le lundi 25 juin au jardin de la RTB à 21h.

Y. Alain Didier Compaoré

About admin

Check Also

Altitude Nahouri 2020 : le Marocain Khalid Lablaq premier au sommet du pic

L’édition 2020 de « Altitude Nahouri « , courue le samedi 19 décembre 2020 à Pô a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *