13ème édition du semi-marathon Altitude Nahouri Soumaila Traoré, plus vite et plus haut

Altitude Nahouri 2021, 13ème édition du genre, s‘est courue le 12 décembre 2021. Avec 157 athlètes au départ, c’est l’Ivoirien Soumaila Traoré qui été le premier sur la distance des 21Km, et à atteindre le sommet du pic Nahouri, haut de 447mètres. Il a mis un temps de 1heure 22mn13 secondes. Le premier Burkinabè est Inoussa Simporé, en 1h 22‘ 45« . Le podium a été refermé par un autre Burkinabè, Jean-François Dabiré en 1h24’13 ». La compétition a été supervisée techniquement par la Fédération burkinabè d’athlétisme. Altitude Nahouri est une compétition d’athlétisme, un semi-marathon, 21km de course, qui se termine avec l’ascension du pic Nahouri haut de 447mètres. A ces débuts, couru par les nationaux, il a vite pris par la suite une envergure internationale, avec la participation d’autres Africains venus d’autres régions du continent et même des athlètes d’autres continents. Altitude Nahouri est une initiative originale d’un homme de média, Ouezen Louis Oulon, lui-même natif de la province de Pô, où se déroule la compétition. La 1ère édition a été courue en 2009. En cette matinée du 12 décembre, par un temps frisquet, devant l’espace Némaro de Pô, les 157 coureurs prennent le départ. Une course à 5km de course à l’intérieur de la ville, puis direction du village de Nahouri où se trouve le pic, soit 16Km restant à parcourir pour arriver au pied du pic, pour l’ascension. Très vite, la différence est faite entre les coureurs amateurs et les professionnels, certains athlètes abandonnent matinalement. Au sortir de la ville, l’lvoirien Soumaila Traoré est au devant du peloton, pourra-t-il tenir jusqu’au bout ? Les athlètes avalent km après Km, se rapprochant du village. Au niveau de la bretelle de sentier de 5Km qui va au pic, Soumaila Traoré est toujours en tête, au pied du pic, un grand monde et les officiels attendent. Au sein du public, on crie « quelqu’un arrive, c’est lui le premier », « d’autres voix répliquent, il n’est pas encore monté deh, il peut être rattrapé ». Mais Soumaila Traoré ne sera pas inquiété, poussé par les ovations du public, il se fraie le passage et commence à gravir le pic, où l’attend la banderole du sponsor officiel sur le sommet du pic, une grande téléphonie mobile du pays, eh bien Traoré arrache la banderole, synonyme de vainqueur de la compétition.

Encore un peu essoufflé, il laisse éclater sa joie, « Je suis très content, c’est la deuxième fois que je participe, la première fois, je n’ai pas pu terminer, cette fois je me suis bien préparé, et Dieu merci, j’ai contrôlé la course du début jusqu’à l’arrivée, j‘étais confiant », se réjouit-il. Il a reçu une récompense de 700 000F, le 2e 500 000F, le 3e 350 000F, les quinze premiers ont été primés. La gent féminine n’a pas été en reste, et là c’est Brigitte Zanré qui a été la première, et chez les vétérans, c’est Lamine Tanga Bonkoungou, 63 ans, qui a été 1er il a tenu jusqu’au sommet du pic. A cause de la pandémie du Coronavirus, restreignant les voyages, on n’a pas constaté l’affluence des années antérieures, avec la participation des grands athlètes d’Afrique du nord et de l’est, et ce n’était pas évident que la compétition même puisse se tenir, des sponsors également n’ayant pas répondu présent, « le fait d’avoir pu tenir la compétition, malgré un contexte difficile, la pandémie du coronavirus, le contexte sécuritaire également, c’est en soit un défi que le comité d’organisation a rele», a laissé entendre le promoteur Ouezen Louis Oulon. Le ministre des Sports et des Loisirs, André-Marie Dominique Nana, qui était présent a félicité les organisateurs, et loué le thème « la cohésion entre civils et militaires », qui selon lui est d’actualité. Il a ajouté que le Burkina montre par là la résilience du pays face l’adversité. Cette 13eme édition était placée sous le patronage du président de l’Assemblée Nationale, ainsi que le parrainage du ministre de la Défense. En rappel, les meilleures performances de l’épreuve sont détenues par John MBuru du Kenya 1h17’02 » à la 11e édition, son compatriote Koipkogey Shadrack 1h18’06 » à la 10e édition, le Marocain Khalid Lablaq 1h18’42 ». Les organisateurs donnent rendez-vous pour la 14e édition courant 2022

Barthelemy KABORE

 

About admin

Check Also

Retour sur la soirée de récompense des lauréats Altitude Nahouri 2021 (en direct sur la télévision nationales)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *