Home / Actualités du Marathon / Altitude Nahouri 2020 : Khalid Lablak du Maroc se succède en 1h 18’ 42’’

Altitude Nahouri 2020 : Khalid Lablak du Maroc se succède en 1h 18’ 42’’

427 athlètes se sont lancés à la conquête du Pic Nahouri le samedi 19 décembre 2020, un sommet de type inselberg s’élevant à 447 m d’altitude situé dans la ville de Pô. Altitude Nahouri qui est un semi-marathon de 21km s’est tenu malgré le contexte sanitaire difficile dont le comité d’organisation se réjoui d’avoir réalisé cette édition 2020, remporté par le marocain Khalid Lablak en 1h 18’ 42’’. Le Marocain se succède ainsi après avoir remporté l’édition de 2019.

Parti en rang groupé sous le coup 8h 30mn pour un circuit de 3km à l’intérieur de la ville, c’est en solo que l’invité surprise du jour, le Marocain Lablak se lance pour les 18km restants à la conquête du pic suivi du reste du peloton essoufflés, maillots mouillés et très courageux sous le regard des populations sortis nombreux pour la circonstance. Si certains trainaient les pieds, d’autres se détachaient  du lot notamment le Burkinabè Inoussa Simporé et les Togolais Kombaté Moipah et Kakomisa Midouana.

Très détendu, Khaled avançait à son rythme à 10km du pic, regardant sa montre dans l’indifférence totale des plus sceptiques. Le corps médical et les services de sécurité étaient aux petits soins. A 9h 35mn, le futur champion était au pied du pic ou s’était dressé une rue marchande avec de la gastronomie. 13 mn plus tard, soit à 9h 48, il décroche le drapeau au sommet du pic après 1h 18’ 42’’ de course, suivi du Burkinabè Simporé et des Togolais Moipah et Midouana. Suivront Jean François Dabiré le deuxième Burkinabè à l’arrivée et la prémière fille, Zanne Brigitte en 1h 56’. Cette dernière était très émue d’avoir réalisé cette performance.

Zanne Brigitte, prémière fille

Le vainqueur du jour très content, a tenu à remercier les habitants de Pô pour leur accueil, la Féderation burkinabè d’athlétisme et le comité d’organisation pour les améliorations constatées. Une autre satisfaction est celui de Jean François Dabiré qui loue lui-même ses propres performances. Le plus vieux de la compétition, Lamine Bonkoungou (61ans) a reçu les ovations du public et de nombreux témoignages sur sa personne.

Néanmoins certains athlètes recommandent la distribution d’eau à des distances rapprochées contrairement aux distances de 5km prévus par le comité d’organisation pour le rafraichissement. « Nous sommes des coureurs et c’est de l’énergie que nous dépensons, ils auraient dû prendre toutes les dispositions pour nous rendre l’eau accessible en cas de soif. Pour la prochaine compétition, il serait judicieux d’avoir l’eau à chaque 3 Km pour que la course se fasse dans de bonnes conditions », a laissé entendre un athlète.

Toutefois, c’est un promoteur très satisfait des performances réalisées car le record de 1h 19’’ du Kenyan, a été battu. Il promet d’œuvrer à professionnaliser d’avantage l’évènement afin de le rendre plus compétitif.

Classement des 10 premiers

1 Khalil Lablak 1h18’42’’ Maroc
2 Simporé Inoussa 1h22’05’’ BF
3 Kombate Moïpah 1h25’29’’ Togo
4 Kakomissa Midouana 1h25’52’’ Togo
5 Dabiré Jean françois 1h26’25’’ BF
6 Cissé Yacouba 1h26’56’’ BF
7 Bonkoungou Emile 1h27’24’’ BF
8 Ouedraogo Souhoudou 1h30’03’’ BF
9 Sawadogo Djibril 1h31’07’’ BF
10 Zongo W.Renaud 1h32’04’’ BF
     
     
 CLASSEMENT FILLES
1 Zanne Brigitte 1h56’00’’ Burkina
2 Gnessien Mariétou 1h58’51’’ Burkina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *