Home / Actualités du Marathon / 12e édition Altitude Nahouri : Khalid Lablaq s’offre une seconde victoire à Pô

12e édition Altitude Nahouri : Khalid Lablaq s’offre une seconde victoire à Pô

La 12e édition de Altitude Nahouri s’est déroulée le samedi 19 décembre à Pô. Le Marocain Khalid Lablack a obtenu sa deuxième couronne en atteignant le premier le sommet du pic, en 1h18 minutes 42 secondes. Inoussa Simporé, le premier des burkinabè est arrivée en 2e position.

Le Marocain Khalid Lablaq a imposé sa suprématie à la 12e édition de Altitude Nahouri, le 19 décembre 2020 à Pô. L’invité spécial de l’édition rafle ainsi son deuxième titre dans cette compétition après son sacre de 2015, avec un temps mis d’1 heure 18 minutes 42 secondes. Le premier Burkinabè, Inousa Simporé est arrivé deuxième avec un temps d’1 heure 22 minutes 5 secondes. Le 3e et le 4e au classement sont tous venus du Togo. Il s’agit respectivement de Moïpah Kombaté et Kakomissa Didaouna. Des Burkinabè se sont placés du 5e au 10e rang. Il s’agit respectivement de Jean François Dabiré, Yacouba Cissé, Emile Bonkoungou, Souhoudou Ouédraogo Djibril Sawadogo et Renauld Zongo. Environ 300 athlètes ont pris le départ de la compétition.

Elle s’est déroulée dans sa formule habituelle qui est une course de 21 km dans les artères de la ville de Pô suivie de la montée au sommet du Pic du Nahouri d’une hauteur de 447m. Pour le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, c’est une joie que la 12e édition ait tenu toutes ses promesses malgré le contexte particulier dû aux questions sécuritaires et sanitaires. « C’est la joie pour moi de voir toujours ces athlètes qui viennent non seulement de l’intérieur mais aussi de l’extérieur du Burkina pour participer à cette compétition qui prend de l’ampleur et qui est devenue pratiquement internationale », a-t-il souligné. Il a félicité le promoteur qui, par la régularité de sa compétition, fait non seulement la fierté du pays, mais surtout la promotion socio-économique de la région.

Un niveau bien relevé

« Je voulais en tant que ministre des Sports saluer l’initiative qui entre dans le concert des grandes activités soutenues et accompagnées par mon département. En tant que fils de la localité, je me réjouis de voir tout ce monde venu de partout participer à cette activité qui fait la promotion socio-économique de la localité », a indiqué Daouda Azoupiou. En rappel, la présente édition a été placée sous le très haut patronage du président du Faso. Pour Daouda Azoupiou qui a représenté le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, en acceptant d’associer son image à cette activité, veut montrer son engagement et sa disponibilité à donner son coup de pouce à tout Burkinabè qui s’engage dans la résilience pour que le pays puisse toujours être débout et aller vers le développement. Quant au promoteur, Ouezzin Louis Oulon, le niveau de la compétition a été bien relevé avec un bon positionnement des athlètes burkinabè qui ont pu s’insérer entre des habitués de la compétition. Le vainqueur a été le seul invité officiel à cause de la pandémie de la COVID-19.

Cependant, des athlètes de la sous-région ont été présents. Le promoteur a rassuré que tous ces athlètes venus de l’extérieur ont subi un test COVID-19 avant d’être acceptés. « Tous ont eu droit depuis la veille à des contrôles de température à une surveillance médicale jusqu’à la matinée de la course. Le port du masque a été obligatoire pour tout le monde pendant le regroupement. C’est pour dire tout le sérieux que nous y avons mis », a-t-il affirmé.

Pengdwendé Achille OUEDRAOGO

Sidwaya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *